L’ornithorynque cet animal mystérieux

Nombreux d’entre nous ne connaissent pas l’existence de cet animal mystérieux qu’est l’ornithorynque. De par son apparence, il casse à lui tout seul la conception métaphysique du classement des espèces. En effet, il est difficile de dire que c’est un oiseau, un mammifère ou un reptile. Comme un canard, il dispose d’un bec, des pattes palmes et il pond des œufs. Par contre, il ressemble aussi à un reptile à cause de son mode de vie qui se passe en grande partie sous l’eau. Et comme un mammifère, il est équipé d’une couche de fourrure, une queue plate et il allaite ses petits. À l’âge adulte, l’ornithorynque peut atteindre une longueur de 40 cm. Discret, il est rare de l’apercevoir en peine nature, car il se faufile facilement grâce à sa corpulence aplatie.

L’origine de l’ornithorynque

Cette espèce a été découverte pour la première fois en 1798. Après un long débat, les chercheurs se sont mis d’accord à dire que l’ornithorynque fait partie des monotrèmes. Il s’agit d’une espèce qui vit principalement en Australie. Par contre, quelques individus ont été aperçus dans certaines régions de Tasmanie et en Nouvelle-Guinée. A noter qu’il s’agit d’une espèce qui regroupe deux grandes familles : les tachyglossidae et les ornithorhynchidae. Cette dernière est constituée par une seule espèce, dont l’ornithorynque.

Le mode de vie de l’ornithorynque

L’ornithorynque est un prédateur qui vit principalement de la chasse en eau douce. Il est très actif au lever et au coucher du soleil. Quoiqu’il chasse dans l’eau, il vit dans des terriers qui sont généralement aménagés sur les berges.

Pour ce qui est de son alimentation, il la choisit en fonction de la saison. Généralement, il mange des écrevisses, des bébés insectes et des crustacés invertébrés qui vivent en eau douce. Il se nourrit aussi de papillons, de cigales et d’œufs de truites. Toutefois la base de son alimentation est composée par des larves d’insectes. Ce qui est également exceptionnel avec cet animal c’est qu’il est capable de manger son poids en nourriture en une nuit.

Le mode de défense de l’ornithorynque

Même avec sa petite taille, l’ornithorynque est un adversaire redoutable, car il dispose d’une arme secrète capable de venir à bout d’un chien. C’est seulement des années après la découverte de son espèce qu’on a repéré l’existence d’un dard. C’est en effet au cours d’une partie de chasse, en 1816, qu’il a sorti cette arme. Ce dard est dissimulé par un repli de peau situé dans la patte arrière. Une piqure entraine un enflement rapide et une paralysie pendant quelques jours même sur un humain adulte. À partir de là, l’ornithorynque a intégré le cercle des mammifères venimeux. Ce venin est très actif, car même à faible quantité, sa toxicité est si puissante qu’il peut tuer un lapin ou un chien.